Comment s’entraîner pour la perte de graisse dès le matin !

S’entraîner à jeun le matin est une stratégie populaire chez les culturistes et autres athlètes depuis des années. La croyance était qu’en s’entraînant sans nourriture, votre corps serait obligé de compter sur ses réserves d’énergie (graisse corporelle) pour alimenter vos muscles pendant l’entraînement.

Bien que cela soit vrai, l’entraînement à jeun s’accompagne également d’un risque de dégradation accrue des protéines (perte musculaire) ainsi que d’une réduction de l’intensité et de l’endurance de l’entraînement, ce qui limite finalement le nombre de calories que vous brûlez pendant l’entraînement.

La bonne nouvelle est que vous n’êtes pas obligé de vous entraîner à jeun pour perdre du poids. En fait, des recherches ont montré qu’un entraînement à jeun n’entraîne pas une plus grande perte de graisse ou de poids qu’un entraînement à jeun.

En fait, prendre une mesure de protéines avant votre séance d’entraînement vous aidera à vous dépasser pendant vos séances d’entraînement tout en combattant la dégradation des protéines.

Voici trois autres conseils de pro sur la façon de s’entraîner pour perdre de la graisse dès le matin !

entrainement a jeun

Conseil n° 1 : Entraînez-vous  » faiblement « .

L’entraînement « faible » consiste à s’entraîner avec un faible niveau de glycogène, la forme stockée des glucides. Dans cet état, le corps se tourne vers ses réserves d’énergie (c’est-à-dire la graisse corporelle).

Pendant le sommeil, le corps compte sur le glycogène stocké dans le foie pour répondre à une grande partie de ses besoins énergétiques, pour réparer le tissu musculaire, reconstituer l’ATP, etc.

Au matin, les réserves de glycogène du foie sont faibles, mais celles des muscles sont élevées.

Le matin, les réserves de glycogène du foie sont faibles, alors que celles des muscles sont élevées. Associez ce faible niveau de réserves de glycogène à une activité physique (comme le cardio matinal), et vous obtenez la combinaison parfaite pour augmenter la combustion des graisses.

En prime, comme l’activité physique de faible niveau est principalement alimentée par des acides gras, vous ne courrez pas le risque d’épuiser le glycogène musculaire (ce qui entraverait les performances ultérieures de l’entraînement en résistance) et/ou d’augmenter la dégradation des protéines (et le risque de perte musculaire) !

Conseil n° 2 : utilisez les bons compléments

Dans le prolongement du point précédent, l’utilisation des bons compléments avant votre activité physique aidera à augmenter la capacité de l’organisme à oxyder (« brûler ») les graisses comme carburant.

En haut de cette liste se trouve le roi de tous les suppléments de pré-entraînement : la caféine.

La caféine augmente la dépense énergétique, libère les acides gras stockés pour les utiliser comme source d’énergie (lipolyse) et augmente l’oxydation des acides gras (combustion des graisses).

Conclusion

En fin de compte, il existe un certain nombre de stratégies que vous pouvez employer pour augmenter le pourcentage d’énergie que votre corps brûle à partir des graisses, comme s’entraîner avec des réserves de glycogène faibles, manger des repas pauvres en glucides et utiliser les bons compléments.

Il ne faut pas oublier que, quelle que soit la manière dont vous structurez votre mode de vie pour « brûler les graisses comme carburant », pour perdre du poids (graisse corporelle), vous devez être en déficit calorique.